CHEZ LES VOISINS

Le confinement nous a incités à manger plus local. 

CHEZ LES VOISINS

Le confinement nous a incités à manger plus local. 

Alors que certains ne savaient plus où donner de la tête pendant le confinement, d’autres ont eu largement le temps de penser à demain. Ce fut le cas de Filip (39) et de Nathalie (37). Ce couple belge mis au télétravail a décidé de privilégier à l’avenir les produits locaux. Déjà soucieux de compenser leur vie plus qu’active par une alimentation saine, le coronavirus les a poussés à mettre les bouchées doubles vers un mieux vivre. Nathalie explique pourquoi.

Le temps porte conseil

« Nous aimons manger. Nous aimons ce qui est bon. Et même si nous menons une vie trépidante, manger équilibré a toujours été important. Et ce dès le petit-déjeuner. Nos menus sont sains et variés et incorporent des produits frais… Vous voyez, les bases (rire). Avec le confinement, on a eu le temps de se poser enfin et de réfléchir à comment aller plus loin dans notre démarche. Depuis je vais plus souvent me fournir à la ferme. Je lis attentivement les étiquettes. Et je privilégie les produits belges, comme Aubel. »

« Dans ce monde qui change, nous avons, en tant que consommateurs, les clés en main. Opter consciemment pour des produits belges comme Aubel nous semblait logique pour aller de l’avant. »  

Investir dans l’avenir

« Pour nos enfants aussi, nous voulions qu’ils apprennent dès le plus jeune âge à manger sainement et consciemment. Une fois adultes, ils seront plus à même de faire les bons choix. En se demandant : “Qu’est-ce que je mange au juste ? Quelle en est la provenance ? Pourquoi suis-je prêt.e de manger – ou non – cet aliment ? Les animaux ont-ils été traités dignement ? Le prix est-il équitable ?” Toutes ces questions concernent notre santé et notre planète. Car quoi qu’on en dise : cela doit changer ! Comment ? En achetant des produits locaux ou des produits qui jouent la transparence quant à leur processus de fabrication et leur origine. »

Prix équitable

« Dans notre cercle d’amis, chacun est, à sa façon, plus attentif à manger mieux, sous tous ses aspects. Certains achètent plus de produits bio. D’autres, comme nous, privilégient les produits locaux. Je suis consciente de la différence de prix. Je suis prête à payer un peu plus avec plaisir : nous mangeons plus sainement, nous contribuons au bien-être animal et à l’environnement et nous investissons dans l’avenir de nos enfants. Le compte est vite fait : nous essayons d’être le plus souvent possible locavores ! »

Conseil de Nathalie

Pressé.e par le temps ? Ayez toujours dans vos placards et frigos les ingrédients de base. Comme du lait, du beurre, du fromage (râpé), du (jus de) citron, des pâtes, du riz ou du couscous, des œufs, de l’huile d’olive, de l’ail et de la charcuterie Aubel®. Vous aurez toujours de quoi préparer un bon repas improvisé !